Découvrez l’œuvre d’Epsylon Point, street artiste et pionnier de l’art urbain en France.

Art urbain français ou street art

Bien ancré dans le paysage urbain, le street art rassemble différentes formes d’art réalisées dans l’espace public : du graffiti sur les murs au sticker, en passant par la mosaïque et le collage. Ce mouvement artistique est né vers la fin du XXe siècle et continue de se perpétuer dans la rue et dans les galeries d’art aux quatre coins du monde. Focus sur l’histoire et les grandes œuvres de l’art urbain français avec La CHOOSE Galerie à Paris.

L’art urbain français : la genèse

Si les peintures murales et les graffiti existent depuis la Préhistoire, c’est à travers l’art urbain qu’ils ont gagné leurs lettres de noblesse. En France, l’éclosion de l’art urbain coïncide avec les évènements de Mai 1968, bien que cinq années auparavant, l’artiste Gérard Zlotykamien avait déjà ouvert la voie avec ses dessins à la bombe de silhouettes fantomatiques.

Epsylon Point, artiste peintre et musicien, est l’une des figures les plus influentes de l’art urbain français. C’est notamment à lui que l’on doit les premières œuvres de pochoir en couleur au début des années 1980. Aux côtés d’autres pochoiristes renommés comme Blek le rat et Marie Rouffet, Epsylon Point va redonner une dimension nouvelle à l’art urbain français, celle d’un mouvement artistique libre et profondément expressif.

Pour exprimer leurs œuvres, les artistes de rue utilisent la matrice de carton ou de métal, reproduisent des dessins sur les murs, ou toute autre surface plane. Cet « art éphémère » trouve une large audience auprès d’un public hétéroclite, passionné ou non d’art, et qui finit par mémoriser leurs signatures visuelles.

Les techniques de l’art urbain

Les artistes de rue ont recours à différents outils pour exprimer leurs œuvres : bombe aérosol, stickers, pinceau, rouleau, peintures, textile, ruban adhésif, vidéo projection ou lampe (light painting). Les formes d’expression, elles, sont libres : techniques mixtes et collage, mosaïque et carrelage, pochoir, tricot urbain, graffiti, peinture, collage de clichés numérisés, tag, etc.

Certains artistes ont marqué l’art urbain avec leurs techniques particulières, à l’instar de Jeans Faucheur et ses affiches peintes, les pochoirs de Jef Aérosol ou encore les autocollants de Clet Abraham.

Epsylon Point travaille pour sa part avec de nombreuses techniques : tags, pochoirs sur toile ou sur mur, affiches déchirées. Sa méthode consiste à peindre sur des fonds très abstraits peints à main levée sur lesquels il reproduit des pochoirs souvent inspirés de photos d’actualité ou de slogan politiques.

Epsylon Point à l’honneur chez La CHOOSE Galerie

La CHOOSE Galerie à Paris dans le 8e arrondissement propose une vue d’ensemble des œuvres qui ont marqué l’art urbain français et met à l’honneur l’un des pionniers de ce mouvement artistique : Epsylon Point.

La galerie présente une exposition inédite de ses œuvres à travers les décennies : de « Erras es humano », un pochoir sur toile de 1987 à « Culture » (1998), en passant par ses œuvres récentes : « Sur le départ » (2015), « Père et fils » (2015), « En famille » (2020) ou encore « Place en Inde » (2020).

Outre l’exposition de ses œuvres, La CHOOSE Galerie prépare un projet monographique sur l’artiste.

  • Instagram - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2020 by La CHOOSE Galerie - GlossaireMentions Légales