Découvrez l’œuvre d’Epsylon Point, street artiste et pionnier de l’art urbain en France.

Street art et artiste peintre

Vous avez certainement croisé leurs œuvres au coin d’une rue, sur la façade d’un immeuble : les artistes de rue rivalisent de créativité pour apposer leur signature visuelle. Découvrez dans cet article quelques-uns des artistes peintres du street art qui ont marqué à travers les années l’histoire de ce mouvement artistique.

Les grandes figures du street art

Mosaïque, graffiti, pochoir, tricot urbain : le street art a marqué le paysage urbain depuis des décennies. En France, ce mouvement artistique est né au début des années 1960, avec notamment les premières peintures à la bombe aérosol de Gérard Zlotykamien dans le chantier du « trou des Halles » à Paris et les premiers collages d’affiches au pochoir d’Ernest Pignon-Ernest sur le plateau d’Albion. Cependant, c’est avec les évènements de Mai 1968 que cet art prend véritablement son envol.

Epsylon Point, l’un des pionniers de l’art urbain en France, est le premier street artist à utiliser le pochoir en couleur en France, en 1982, après avoir commencé en 1979 à bomber à mains libres dans les rues de Dijon. L’artiste est depuis devenu une référence et a influencé nombre d’artistes pochoiristes. Epsylon Point s’exprime à travers ses œuvres sur des sujets d’actualité, la politique, en utilisant différentes techniques : pochoirs bien sûr, mais aussi des affiches déchirées, des tags, de la peinture. 

Reconnu par ses pairs, il participe à diverses manifestations culturelles et artistiques en France, comme le mouvement graffiti et d’art urbain à Bondy en 1985 ou la célébration du 10e anniversaire du Centre Pompidou en 1987. Dans les années 1990, les œuvres d’Epsylon Point sont exposées dans les musées et galeries d’art européens, pour ne citer que le Musée du Graffiti à Leipzig en Allemagne (1991), le Théâtre d’Esch-sur-Alzette au Luxembourg (1991), le Théâtre de la Louvrière, en Belgique (1991).

Si Epsylon Point a profondément marqué l’histoire de l’art urbain en France, d’autres artistes ont également influencé par leurs œuvres ce mouvement artistique.

Le street art dans toute sa splendeur

Jef aérosol, de son vrai nom Jean-François Perroy, est une des figures emblématiques du pochoir. Issu de la première vague d’art urbain au début des années 1980, il réalise son premier pochoir à Tours en 1982. Portraitiste de talent, il reproduit sur les façades des immeubles les portraits des personnalités artistiques de sa jeunesse comme John Lennon, Jimmy Hendrix ou Elvis Presley. Cependant, la majeure partie de ses œuvres est consacrée aux anonymes de rue, ceux que l’on remarque peu : les mendiants, les musiciens de rue…

A l’international, Banksy a gagné ses lettres de noblesse avec ses œuvres anti-systèmes et antimilitaristes. Ce street artist britannique fait partie de la génération qui a marqué l’art urbain des années 1990 et 2000 avec des chefs-d’œuvre comme « La Petite Fille au ballon », pochoir fait sur le Waterloo Bridge à South Bank (Londres) en 2002 ou encore Kissing Policemen, Brighton (2005).

Chez la CHOOSE Galerie dans le 8e arrondissement de Paris, nous avons consacré une exposition inédite des œuvres d’Epsylon Point à travers les décennies : certaines historiques comme « Errar es humano » 1987, mais aussi les œuvres plus récentes de l’artiste qui continuent à nous surprendre.