Découvrez l’œuvre d’Epsylon Point, street artiste et pionnier de l’art urbain en France.

Qui est l’artiste street art qui a influencé les jeunes générations ?

Dans l’histoire du street art, il y a ceux qui ont ouvert la voie à des techniques révolutionnaires, comme Epsylon Point et ses pochoirs en couleur, et ceux qui apportent un nouveau regard à cet art à travers leurs œuvres. Mais qui est la figure la plus influente du street art ?

Les artistes influents du street art

Le street art ou art urbain tel qu’on le connait est né dans les années 1960 aux Etats-Unis. Ce mouvement artistique a été lancé presque par hasard par deux artistes de Philadelphie, Cornbread et Cool Earl, lesquels s’amusaient à taguer les murs de messages d’amour. Mais le mouvement s’est rapidement répandu jusqu’à gagner New-York où les graffiti ont fini par inonder les rames des métros, les façades des murs et des immeubles, les trottoirs… Bref, l’espace public en était rempli.

La fièvre du street art s’est ensuite exportée vers l’Europe, et Paris, ville berceau de ce mouvement artistique, allait connaitre au début des années 1960 ses pères fondateurs comme Zlotykamien et Ernest Pignon Ernest. Parmi les précurseurs de cette forme d’art : Epsylon Point, pionnier du pochoir en couleur et grande. Epsylon Point est un artiste peintre qui a fait ses armes à l’école des Beaux-arts de Dijon ; il s’essaya à ses premières bombes aérosols à la fin des années 1970.

Lors de l’une de ses performances, il se découvre une vocation pour le pochoir en couleur et développe sa technique, à partir de 1983, aux côtés de son amie La Signe. L’artiste ne le sait pas encore, mais il va devenir l’une des figures les plus influentes du pochoir en couleur, en France, mais aussi à l’étranger.

Les grandes figures européennes

Graffitis, tags, pochoirs, installations, mosaïques, vont progressivement marquer les paysages urbains, non sans provoquer l’ire des autorités publiques qui iront jusqu’à sanctionner de lourdes amendes l’envahissement de l’espace public par ces dessins et tags en tous genres.

Mais cela n’a pas empêché le mouvement de prendre de l’ampleur. Un peu partout en Europe, des noms se distillent, à l’instar de Banksy, les frères Os Gemeos, JR ou encore Invader, qui deviennent des figures reconnues et incontournables du street art. Bansky, à qui l’on doit « La fille au ballon », pochoir fait sur Waterloo Bridge de Londres, parvient même à investir le monde de l’art « institutionnalisé ». Certaines de ses œuvres, comme « Keep it Spotless » et « The Rude Lord », se sont vendues à prix d’or lors de ventes aux enchères.

La CHOOSE Galery

Dans le 8e arrondissement de Paris, La CHOOSE Galerie a choisi de consacrer une exposition dédiée aux pochoirs en couloir d’Epsylon Point. Street artiste et pionnier de l’art urbain en France, cet artiste a pendant plus de quarante ans exprimé son art et transmis son regard sur le monde à travers ses œuvres dénonciatrices et anti-systèmes. Parmi les peintures exposées sur place, vous aurez l’occasion d’admirer certaines historiques comme « Le mur Geisha » 1990 et « Errar es humano » 1987, mais aussi ses dernières œuvres telles que « Le Charron », « Je suis Charlie » ou encore « La décrépitude de l’âme ».