Découvrez l’œuvre d’Epsylon Point, street artiste et pionnier de l’art urbain en France.

L’artiste urbain peut souffrir d’un manque d’estime

Une réputation peut être usurpée, qu’elle soit bonne ou mauvaise. L’artiste urbain en France se retrouve dans la deuxième catégorie. Réalisées, dans la majorité des cas, à la dérobée, les œuvres sont plus considérées comme des actes de vandalisme, plutôt qu’une prouesse artistique. En froid avec les forces de l’ordre, les artistes de rue devront leur salut à la reconnaissance du grand public.

Par l’intermédiaire des galeries

Dans l’imaginaire collectif, tags et graffitis sont associés à des quartiers dont la sécurité laisse à désirer. Même si ce type de paysage est surtout présent dans les films américains, l’artiste urbain en France jouit malheureusement d’une réputation de vandales et de délinquants.

Pour casser cette image une bonne fois pour toutes et pour montrer au monde ce que le street art peut avoir de beau, il faudra que les artistes trouvent le chemin des galeries, de manière à exposer leur œuvre dans un cadre légal et, surtout, accessible à tous.

La CHOOSE Galerie est une plateforme qui a décidé de faire d’Epsylon Point son sujet de prédilection. Ainsi, elle invite l’artiste urbain français à sortir de sa clandestinité, à montrer son art à ses compatriotes ainsi qu’aux nombreux étrangers qui viennent assister aux vernissages ou qui visitent le site internet.

Un tremplin vers la notoriété

Faire de tous les artistes de rue les Picasso ou les Dali de demain relève de l’utopie. Vivre de son art n’est pas donné à tout le monde. Toutefois, la CHOOSE Galerie veut mettre à la disposition de l’artiste urbain en France un outil efficace pour gagner en notoriété et en visibilité.

Pour ce faire, il a juste à convaincre les fondateurs, Laurent Coquant et Henri Trumer que ses œuvres ont leur place au sein de leur galerie. Laurent Coquant a l’œil averti, riche d’une expérience de plus de 30 ans en tant que galeriste. Quant à Henri Trumer, avocat de métier, l’art est sa grande passion.

Les deux ont en commun l’admiration qu’ils portent à Epsylon Point, l’un des premiers « street-artistes » reconnus et dont les œuvres remontent à la fin des années 70. D’abord adepte de la bombe de peinture dès 1979, il accèdera à la consécration en perfectionnant l’utilisation du pochoir.

Epsylon Point est donc aujourd’hui l’artiste phare de la CHOOSE Galerie.

Car la CHOOSE Galerie ne se contente pas d’exposer les œuvres, elle se charge aussi de les vendre. Dans cette tâche, elle a pris l’initiative d’accorder une facilité de paiement aux clients. Au final, tout le monde s’en sort gagnant.